#STRONGTOGETHER : BESOIN D'AIDE ?

Vous souhaitez avoir plus d’informations sur un dispositif de soutien ou obtenir de l’aide dans vos démarches ?
Laissez-nous vos coordonnées pour être rappelé dans les meilleurs délais.

On vous rappelle
Publié le

Le tourisme, priorité nationale

©Erik Odiin - Unsplash

Emmanuel Macron recevait ce 24 avril les représentants des organisations professionnelles du secteur du tourisme et de l’Hôtellerie Restauration, dont Marie-Reine Fischer, Vice-Présidente du Comité de filière tourisme et Présidente de l’Agence Régionale du Tourisme Grand Est. Une réunion qui a illustré la gravité de la crise pour le tourisme. Un soutien immédiat et massif sera employé pour aider le secteur, préparer la reprise et penser à la relance. 

Des aides d’urgences renforcées

Bruno Le Maire, ministre de l’Economie, a annoncé les grandes lignes de renforcement des mesures d’urgences actuelles pour le secteur du tourisme.

  • La possibilité de recourir à l’activité partielle sera maintenue après la reprise de l’activité pour les secteurs du tourisme, des hôtels, cafés et restaurants, de l’événementiel et de la culture.
  • Le Fonds de solidarité restera ouvert aux entreprises de ces secteurs au-delà du mois de mai. Ses conditions d’accès seront élargies à celles ayant jusqu’à 20 salariés et 2 millions d’euros de chiffre d’affaire.
    Le plafond des subventions dans le cadre du second volet du fonds sera porté à 10 000 €.

Vers plus de reports et d’exonérations

  • Une exonération de cotisations sociales s’appliquera aux TPE et PME de ces secteurs pendant la période de fermeture. Elle s’appliquera automatiquement à toutes ces entreprises, qu’elles aient déjà acquitté ou non leurs cotisations.
    Les entreprises de taille intermédiaire et les grandes entreprises de ces secteurs ne bénéficiant pas de l’exonération automatique pourront obtenir des étalements longs des charges sociales et fiscales reportées et, au cas par cas, solliciter des annulations.
  • La cotisation foncière des entreprises (CFE) au titre de l’année 2020 fera l’objet d’un report. Le Gouvernement autorisera les collectivités territoriales à exonérer la taxe de séjour pour sa partie forfaitaire.
  • Les loyers et les redevances d’occupation du domaine public dus aux bailleurs nationaux pour les TPE et PME des secteurs du tourisme, des hôtels, cafés et restaurants, de l’événementiel, de la culture et du sport seront annulés pour la période de fermeture administrative.

La reprise en préparation

Les questions liées à la reprise le moment venu et la réouverture des sites et des établissements sont nombreuses. Jean-Baptiste Lemoyne, Secrétaire d’État auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, a annoncé qu’un travail lié à la préparation de protocoles sanitaires et à l’accompagnement économique des acteurs sera mené d’ici la fin du mois de mai.

Inventer le tourisme de demain ?

Cette terrible pandémie nous ouvre la voie pour nous interroger au tourisme de demain. Jean-Baptiste Lemoyne a notamment évoqué vouloir travailler sur la relance et la reconquête. “La France, ce beau et grand pays, est numéro un dans le monde en termes d’attractivité touristique et nous entendons bien, le Président de la République a été très clair, garder cette première place et donc faire un travail sur notre offre, l’aider à évoluer”.  Un travail dont les premiers contours s’ouvrent à un tourisme plus durable et plus digitalisé.

0 Commentaire

Poster un commentaire

Votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Contacter
name function