Recherche
Résultats – 0

    Disruption d'ici et d'ailleurs #7 .... Marchand de sommeil

    capturehotelzll.jpg

    Les groupes hôteliers n'ont jamais autant rivalisé d’imagination pour développer de nouveaux concepts d’hôtels. Mais jusqu’à présent aucun d’entre eux n’avait créé un établissement dédié au … sommeil !

    Si vous avez déjà expérimenté la nuit blanche la veille d’un rendez-vous important ou lors d’une escapade détente à cause d’un voisinage bruyant, alors vous serez sensible aux arguments du dernier né de Criterion Hospitality, implanté en plein cœur de Londres.

    capturehotelzll3.jpg

    Comment ça marche ?

    L’hôtel Zedwell, situé dans le quartier animé de Piccadilly Circus est entièrement dédié au sommeil. Cela peut faire sourire, et pourtant. Tout a été spécifiquement conçu pour favoriser le repos et le sommeil. Pour commencer, on ne parle pas de chambre mais de "cocon''.

    L’aménagement des chambres est réduit à son strict minimum pour éviter les distractions qui nuisent à la détente. Un consultant en sommeil a été sollicité pour concevoir les chambres.

    Le lit est bien évidemment l’élément central et occupe presque tout l’espace - comprendre que la taille du lit n’est pas démesurée mais que les chambres sont petites ! La décoration est volontairement très dépouillée voire inexistante et la télévision, jugée trop distrayante, a été supprimée.

    L’argent ainsi économisé sur la décoration a été réinvesti dans les matériaux et dans la literie. Chacun a été choisi pour une raison particulière : le bois de chêne des lits évoque la nature, la douceur enveloppante du coton d’Egypte favorise le bien-être...

    Rien ne viendra heurter ou choquer le regard : l’œil est apaisé par les teintes naturelles, le blond du bois et le blanc des draps. L’éclairage savamment étudié constitue la seule décoration.

    capturehotelzll4.jpg

    Pour qui ?

    On peut cocooner seul ou en tribu, jusqu'à 8 personnes. Il suffit juste de ne pas avoir prévu de passer trop de temps dans sa chambre d’hôtel. Cela peut tout aussi bien concerner un cadre de passage à Londres pour une réunion qu’une bande de jeunes fêtards, ou des accros au shopping. A partir de 4 personnes, c’est un système de mezzanine ou de lits superposés qui rappelle les dortoirs des pensionnats ou des auberges de jeunesse. A noter le tarif relativement accessible pour une ville comme Londres, surtout si l’on est nombreux.

    Est-ce que c’est nouveau ?

    Pas tant que ça si l’on pense aux capsule hôtels japonais, nés dans les années 70, destinés à héberger les hommes d'affaires de passage.

    Ce qui est nouveau c’est de transformer à ce point une contrainte (la pression immobilière) en positionnement marketing branché. Ou comment proposer impunément 700 chambres spartiates, la plupart sans fenêtres en plein centre de Londres …

    Et chez nous ?

    On se souvient des hôtels Formule 1, l’une des premières chaînes hôtelières à avoir autant rationalisé l’espace des chambres et des sanitaires et mis en place le check-in 24H/24 grâce à des machines. Depuis rien de notable.

    L'idée est bonne et colle bien aux envies de retour à l’essentiel “less is more”.

    Cependant, le discours marketing et le prix ne suffiront pas à faire oublier que tout ce qui ne concerne pas le sommeil a été négligé (rangements, équipement chambre et salle de bain). De quoi donner l’envie de réserver dans un boutique hôtel !

    capturehotelzll2.jpg

    Sources : Anne Dani et Nathalie Kindt Rousseau pour Tendances et Prospective de l'ART GE

    A lire aussi

    Newsletter

    Recevez toute l'actualité du tourisme en Grand Est, les dernières tendances et études du secteur ainsi que les rendez-vous phares pour vous aider et développer votre activité.